fbpx

Vous voulez faire baisser votre facture d’énergie ? Fenêtres, isolation des combles, panneaux solaires… de nombreuses aides permettent de financer vos travaux de rénovation. Revue de détails.

Vous avez manqué le coche de MaPrimeRénov’, version 2021 ? Pas de panique, vous devriez pouvoir, jusqu’à fin 2022, faire subventionner vos travaux de rénovation énergétique aux mêmes conditions. Alors que les montants de primes ont été, à de rares exceptions près, maintenus, seul le périmètre de l’aide devrait être revu. C’est ainsi que les logements achevés il y a moins de 15 ans (au lieu de 2 ans en 2021) devraient être exclus du dispositif, alors que ces dossiers représentaient 9% des demandes.

Les bailleurs, en revanche, y auront toujours droit, dans une limite de trois logements. Recourir à cette aide limitera toutefois leur marge de manœuvre: il faudra ensuite s’engager à louer le bien durant au moins 5 ans, et à déduire son montant du coût des travaux retenus pour calculer une revalorisation de loyer .

Au global, les moyens n’en resteront pas moins concentrés sur les opérations d’envergure: comme le montrent nos données ci-contre, de 7.000 à 8.000 euros de bonification sont ainsi prévus en cas de rénovation globale. Et les certificats d’économie d’énergie (CEE), ces primes à demander en plus, devraient avant tout privilégier de tels bouquets de travaux. Comme il n’est jamais facile de se lancer dans ce type de chantier, le gouvernement a aussi prévu une aide aux démarches, avec France Rénov’.

Ce service permettra de solliciter des «accompagnateurs Rénov», chargés de recommander les travaux à entreprendre, d’aiguiller vers des artisans labellisés, ou d’aider à boucler le financement. Rien ne dit, toutefois, que ces conseils seront dispensés gratuitement, sauf, sans doute, dans le cas des ménages les plus modestes.

© 2020 JBI ISOLATION
Site réalisé par La Perle Digitale